dimanche 7 août 2016

10 films dramatiques incontournables



Dimanche soir, le début de semaine approche. Rien de mieux qu’une petite soirée cocooning pour se détendre un peu et se booster pour le la semaine qui arrive. Et qui dit soirée cocooning dit films. J’en ai donc profité pour vous en faire une petite sélection, au passage.

Pour ce second article cinéma – je me suis rendue compte que je n’en faisais pas beaucoup – je vous propose 10 films dramatiques que j’ai adoré. Des styles différents, des acteurs exceptionnels, de belles émotions, tout y est rassemblé pour passer de belles soirées cinéma. Certains vous feront sortir les mouchoirs d’autres vous bouleverseront totalement. A vos écrans...


Gone Girl

Synopsis : Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, Amy disparaît mystérieusement et Nick retrouve la table de salon pulvérisée. En conférence de presse, il est incapable de jouer le rôle conventionnel que l'on attend de lui. Il ne paraît pas affecté outre mesure par la disparition de son épouse. Il ne souligne pas combien elle était merveilleuse, combien elle était semblable à « l'épatante Amy », personnage à peine fictif que les livres des parents de la jeune femme ont rendu célèbre. Nick semble peu affecté par cette affaire qui suscite une profonde émotion dans tout le pays. Une animatrice télé à scandale a tôt fait de le désigner comme le meurtrier de sa femme. Or, la peine de mort est en vigueur dans le Missouri.

Avis personnel : J’avais tout d’abord lu le livre ('les apparences' de GilianFlynn dont je vous ai déjà parlé précédemment), que j’avais déjà adoré ! Pour une fois, pas de véritable déception avec l’adaptation cinématographie. Certains détails manques, forcément, mais globalement tout est assez bien respecté et mis en place. Une histoire hors du commun, manipulation, mensonges et vengeance sont au rendez-vous. Un peu de suspens, beaucoup de folie. Un mélange qui fonctionne parfaitement. 

Note presse : 4/5
Ma note :  4,5/5


Vol au-dessus d’un nid de coucou

Synopsis : Randle P. McMurphy se fait interner pour échapper à la prison alors qu'il est accusé de viol sur mineure. En attendant qu'on évalue sa santé mentale, il assiste aux « thérapies » de l'infirmière en chef, l'autoritaire et cynique Mlle Ratched, dont il cherche à révolutionner les règles. Le tempérament furieux et jovial de McMurphy entraîne bien vite les autres internés à prendre conscience de la liberté qu'on leur refuse. Mais bientôt il comprend qu'en entrant volontairement dans l'établissement il a peut-être lui-même perdu cette liberté pour toujours. Il semble se lier d'amitié avec certains des internés, surtout avec le « chef », surnommé aussi « la Montagne », un colosse indien qui lui restera fidèle en amitié jusqu'au bout et qui n'apparaît pas comme un fou dangereux. McMurphy, lui, apparaît comme impulsif, pouvant devenir parfois violent. Il entraîne les autres pensionnaires à la rébellion et les amène à la désobéissance. Malgré quelques crises de violence et surtout de nerfs de la part des internés et l'intransigeance de l'infirmière, tout se passe à peu près bien avant de progressivement dégénérer.

Avis Personnel : Jack Nicholson, Danny DeVito, Louise Fletcher... Une belle palette d’acteurs. Les nombreux oscars reçus pour ce film confirment la réussite de cette réalisation. Ce drame vous fera parfois rire tout en étant dérangeant et bouleversant à la fois. Certains pourraient peut-très le trouver un peu long ou lent, surtout au début. Personnellement, j’adore ce film que j’ai découvert il y a quelques années maintenant et que je regarde toujours avec beaucoup de plaisir.

Note presse : 5/5
Ma note :  4,5/5


Nos étoiles contraires

Synopsis : Hazel Grace Lancaster et Augustus Waters sont deux adolescents hors-normes, partageant un humour ravageur et le mépris des conventions. Leur relation est elle-même inhabituelle, étant donné qu’ils se sont rencontrés et sont tombés amoureux via un groupe de soutien pour les malades du cancer.

Avis Personnel : Dès le début du film, on sait qu’on va devoir sortir les mouchoirs. Deux adolescents, atteints d’un cancer, qui tombent amoureux. Un peu gnian gnian comme histoire vous me direz, mais moi j’adore ! Je n’avais pas lu le livre, du coup, aucune idée de ce qui m’attendait. Et c'est une belle histoire émouvante qui nous est livrée. Bien qu’il n’y ait rien de surprenant, on passe un agréable moment. Puis c’est grâce à ce film que j’ai eu envie de découvrir la très belle ville d'Amsterdam.  

Note presse : 3/5
Ma note : 3,5/5



La ligne verte

Synopsis : Paul Edgecomb, pensionnaire centenaire d'une maison de retraite, est hanté par ses souvenirs. Gardien-chef du pénitencier de Cold Mountain en 1935, il était chargé de veiller au bon déroulement des exécutions capitales en s’efforçant d'adoucir les derniers moments des condamnés. Parmi eux se trouvait un colosse du nom de John Coffey, accusé du viol et du meurtre de deux fillettes. Intrigué par cet homme candide et timide aux dons magiques, Edgecomb va tisser avec lui des liens très forts.

Avis Personnel : Ce film ! Qu’est-ce que j’ai aimé le voir, et le revoir. Tout d’abord, le thème qui me touche beaucoup : la peine de mort et ses condamnation à tord. Comment un homme innocent peut se retrouver sur la chaise électrique... Une superbe interprétation de Michael Clarke Duncan qui est extrêmement touchant dans ce film. Encore une belle palette d’acteurs qui font la réussite de ce film. Émouvant, attendrissant, étonnant, parfois drôle, interpellant... Une panoplie d'adjectifs qui le qualifie parfaitement.  Cette adaptation du livre de Stephen King est vraiment un film à voir, je vous le conseille à tous. 

Note presse : 3/5
Ma note : 4,5/5



Into the Wild

Synopsis : Tout juste diplômé de l'université, Christopher McCandless, 22 ans, est promis à un brillant avenir. Pourtant, tournant le dos à l'existence confortable et sans surprise qui l'attend, le jeune homme décide de prendre la route en laissant tout derrière lui. Des champs de blé du Dakota aux flots tumultueux du Colorado, en passant par les communautés hippies de Californie, Christopher va rencontrer des personnages hauts en couleur. Chacun, à sa manière, va façonner sa vision de la vie et des autres. Au bout de son voyage, Christopher atteindra son but ultime en s'aventurant seul dans les étendues sauvages de l'Alaska pour vivre en totale communion avec la nature.

Avis Personnel : Qui n’a pas rêvé de partir à l’aventure et de découvrir le monde ? Ce film rend ce rêve un peu réel. Par substitution, du moins. Inspiré d’une histoire vraie, ce long-métrage est pour moi une pure réussite. Seul (ou rare) dans son genre, cette quête du Bonheur à travers l’indépendance est parfaitement réalisée par Sean Penn. Un coup de génie. Très belles images, paysages somptueux, belle interprétation d’Emile Hirsch. Une combinaison qui fonctionne parfaitement. Sans oublier la magnifique bande originale d’Eddie Vedder. 

Note presse : 4/5
Ma note : 4,5/5



L'étrange histoire de Benjamin Button

Synopsis : "Curieux destin que le mien..." Ainsi commence l'étrange histoire de Benjamin Button, cet homme qui naquit à 80 ans et vécut sa vie à l'envers, sans pouvoir arrêter le cours du temps. Situé à La Nouvelle-Orléans et adapté d'une nouvelle de F. Scott Fitzgerald, le film suit ses tribulations de 1918 à nos jours. L'étrange histoire de Benjamin Button : l'histoire d'un homme hors du commun. Ses rencontres et ses découvertes, ses amours, ses joies et ses drames. Et ce qui survivra toujours à l'emprise du temps...

Avis Personnel: Encore une réussite de plus pour David Fincher (dont Gone Girl, dont je vous parle ci-dessus, et Seven que j’adore). L’idée du film, qui semble un peu farfelue à la base, est parfaitement mise en scène. Très poétique et touchante, on plonge dans cette histoire durant plus de deux heures trente sans se lasser ou s’ennuyer une seule seconde. L’interprétation de deux protagonistes principaux (Brad Pitt et Cate Blanchett) est juste irréprochable !  

Note presse : 4/5
Ma note : 4/5



127 heures

Synopsis : Le 26 avril 2003, Aron Ralston, jeune homme de vingt-sept ans, se met en route pour une randonnée dans les gorges de l’Utah. Il est seul et n’a prévenu personne de son excursion. Alpiniste expérimenté, il collectionne les plus beaux sommets de la région. Pourtant, au fin fond d’un canyon reculé, l’impensable survient : au-dessus de lui un rocher se détache et emprisonne son bras dans le mur de rocaille. Le voilà pris au piège, menacé de déshydratation et d’hypothermie, en proie à des hallucinations… Il parle à son ex petite amie, sa famille, et se demande si les deux filles qu’il a rencontrées dans le canyon juste avant son accident seront les dernières. Cinq jours plus tard, comprenant que les secours n’arriveront pas, il va devoir prendre la plus grave décision de son existence...

Avis Personnel : Adaptation d’une histoire vraie, ce film retrace les heures le plus longues de la vie d’Aron Ralston. Forcément, il ne se passe pas énormément de choses, ne vous attendez pas à mille-et-un rebondissements. Ce qui est plutôt logique étant donné que (presque) tout le film se déroule dans le fin fond d’un canyon. Il n’empêche que l’on reste en haleine tout le long du récit. Poignant, on a qu’une seule envie: savoir comment se termine cette histoire.
Note presse : 3,5/5
Ma note : 3,5/5



Reviens-moi

Synopsis : Août 1935. Malgré la canicule qui frappe l'Angleterre, la famille Tallis mène une vie insouciante à l'abri dans sa gigantesque demeure victorienne. La jeune Briony a trouvé sa vocation, elle sera romancière. Mais quand du haut de ses treize ans, elle surprend sa sœur aînée Cecilia dans les bras de Robbie, fils de domestique, sa réaction naïve face aux désirs des adultes va provoquer une tragédie et marquer à jamais le destin du jeune homme.

Avis Personnel : Une histoire d’amour impossible, voire même un triangle amoureux improbable. Ne vous attendez pas à une histoire d’amour à l’eau de rose. Ce que j’adore surtout avec ce film ce sont les courts flashbacks qui apparaissent après les éléments forts. La ’mise en scène’ est assez particulière et est pour moi un des plus gros point positif dans cette réalisation. Rempli d’émotions et constitué d'un casting très réussi, vous allez passer un très bon moment devant vos écrans. 

Note presse : 3,5/5
Ma note : 4/5



Je vais bien ne t’en fais pas

Synopsis : Comme elle rentre de vacances, Lili, 19 ans, apprend par ses parents que Loïc, son frère jumeau, suite à une violente dispute avec son père, a quitté la maison. Loïc ne lui donnant pas de nouvelles, Lili finit par se persuader qu'il lui est arrivé quelque chose et part à sa recherche. Ce qu'elle va découvrir dépasse l'entendement.

Avis Personnel : Il fallait quand même bien que je sélectionne un film français (même si de manière générale, je n’en suis pas hyper friande). Je pense que mon choix était déjà tout fait. « Je vais bien ne t’en fais pas » est vraiment une belle surprise. Un film émouvant, du début à la fin. Kad Merad y est surprenant et Mélanie Laurent est tout simplement touchante. C’est d’ailleurs ce film qui me l’a fait découvrir. Il est bien dommage de ne pas voir plus de films français dans le genre...

Note presse : 4/5
Ma note : 4/5



Le discours d’un  roi

Synopsis : D’après l’histoire vraie et méconnue du père de l’actuelle Reine Elisabeth, qui va devenir, contraint et forcé, le Roi George VI suite à l’abdication de son frère Edouard VIII. D’apparence fragile, incapable de s’exprimer en public, considéré par certains comme inapte à la fonction, George VI tentera de surmonter son handicap grâce au soutien indéfectible de sa femme et d’affronter ses peurs avec l’aide d’un thérapeute du langage aux méthodes peu conventionnelles. Il devra vaincre son bégaiement pour assumer pleinement son rôle, et faire de son empire le premier rempart contre l’Allemagne nazie.

Avis Personnel : Quel film ! Doté d’humour, de sensibilité et de force à la fois. Ayant fait des études de logopédie (orthophonie pour les française), j’aurai tellement aimé avoir un professeur comme Lionel Logue. Ou simplement avoir appris des méthodes un peu moins conventionnelles comme il le fait. Sans compter Colin Firth qui est simplement majestueux dans ce rôle qui semble être créé pour lui ! Je vous conseille de le regarder en VO(STFR), il est merveilleux !

Note presse : 4/5
Ma note :  4,5/5


J'espère que cette petite sélection vous aura plu.
Et vous, quels sont vos drames favoris?



4 commentaires:

  1. Il y a pleins de films que tu a mis que j'A-DORE ! Certains autres que j'ai jamais vue alors merci pour ces découvertes que j'ai écris sur mon petit carnet ahah !
    Des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente de t'avoir fait découvrir certains films. E espérant qu'ils te plairont.

      Supprimer
  2. La ligne verte me mets les larmes à chaque fois et j'adore 127 heures avec mon James Franco d'amour. J'ai bien envie de regarder mes étoiles contraires ce soir. Histoire de chialer un peu (j'afore ca)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sur qu'avec 'Nos histoires contraires', on ne peut que pleurer.
      La Ligne Verte reste pour moi un de mes préférés.
      Merci pour ton passage :)

      Supprimer